mercredi 8 janvier 2014

LES BTS ACSE et LE DEVELOPPEMENT LOCAL : le pays de Salers


Les étudiants du lycée agricole G.Pompidou
à la rencontre de la population

Jeudi 12 Décembre s'est déroulée à la salle polyvalente
 du Vigean,

la restitution des travaux conduits 
par les étudiants
 de BTS 1 ACSE dans
le cadre de leur module de Développement local.




Dans le cadre de leur formation BTS Analyse et Conduite des Systèmes  d'Exploitation,
les étudiants ont étudié et participé à un projet sur un territoire.
Cette année,ils ontchoisi de travailler sur les quatre communes:
-Anglards de Salers
-St Bonnet de Salers
-Mauriac
-Le Vigean.
Pourquoi ce choix?
Leur problématique était:
«L'agriculture est-elle un facteur de développement local?»
Ils connaissaient l'importance de l'élevage dans cette zone : le patrimoine lié à la race 
Salers, de Tyssandier d'Escous à la Maison de la Salers. Ils savaient l'originalité de la Coopérative de St Bonnet et ses projets de développement. La presse les a informés 
de l'aménagement de la zone d'activités 360°aux quatre routes de Salers et du chantier
 du marché au cadran du Parc des Rédines. Enfin, depuis plusieurs années, 
ils apprécient l'originalité de communication des agriculteurs dans le cadre du GVA
 Mauriac-Pleaux-Salers.

 Convaincus de la nécessité d'intercommunalité dans une démarche de projet, ils ont choisi ces quatre communes comme support d'enquête.

 En effet, deux sont liées au Pays de Salers, deux au Pays de Mauriac. 

Leur étude a démarré dès le mois de Septembre par les interventions de différents partenaires : Ils ont été très sensibles à l'intérêt porté à leurs travaux par les différentes structures et institutions qui sont intervenues en amont du stage :
 -le Conseil Général
 -les 2 Communautés de Communes
 -le GVA.
 -la DDT 
qui leur ont apporté en amont les connaissances nécessaires au diagnostic de territoire . 

A partir de là, ils ont conçu l'enquête qu 'ils ont soumise à l'ensemble des agriculteurs sur la production agricole : lait et viande, les projets associés portés par les communautés de communes, le métier d'agriculteur et les liens avec les autres catégories sociaux professionnelles.

 Ils ont effectué leur stage sur ces quatre communes du 14 au 18 Octobre 2013.

Pendant le stage, ils ont rencontré des élus du terrain et des acteurs locaux. 
Toutes ces personnes ont bien voulu se prêter au jeu et témoigner de leurs expériences dans leur film. Les agriculteurs prennent les rênes ?
 Tous ont manifesté leur attachement et leur implication à leur territoire. 
Tous ont affirmé le rôle fondamental que l'agriculture joue ici : non seulement activité économique dominante mais également structurante des paysages et du lien social et vectrice d'emplois dans les secteurs de la production mais aussi de la transformation et de la commercialisation de leurs produits. 

Elus et institutionnels, attachés à leur territoire ont permis le montage de projets porteurs d'avenir. Outre les interventions et les visites es étudiants ont rencontré les acteurs premiers liés à leur problématique : Les agriculteurs.

Réflexion individuelle, évolution de leurs pratiques professionnelles, projets collectifs : les 106 agriculteurs enquêtés leur ont fait part de leur attachement à leur territoire et à leur métier. Beaucoup vivent une double révolution : la volonté de maîtriser leur production en l'envisageant jusqu'au produit fini et sa commercialisation et d'autre part l'intérêt de travailler ensemble pour « garder les rênes » ce sont les exemples de l'AVP, du Marché au Cadran, de la Coopérative de Saint Bonnet. Dans cette optique, les agriculteurs sont également conscients de leur rôle social et souhaitent s'ouvrir aux autres personnes non seulement à leur voisin mais aussi aux visiteurs.

 La soirée s'est organisée en présence des maires de Saint Bonnet, Mauriac, Le Vigean, d'un adjoint du Conseil municipal d'Anglards de Salers, de nombreux acteurs locaux et de quelques anciens étudiants du Lycée agricole G.Pompidou.
 Dans un premier temps Les étudiants ont présenté une exposition sur quelques aspects du territoire, et un film vidéo d'une dizaine de minutes à partir des rencontres qu 'ils ont faites pendant le stage. Dans une deuxième partie, ils ont restitué les réponses à leur enquête. 
Enfin,la soirée s'est terminée par un moment de convivialité où les étudiants ont pu échanger amicalement en partageant quelques plateaux de fromages et de charcuterie, des produits de leur établissement, le Lycée agricole G. Pompidou.

 Tous les éléments semblent réunis pour répondre à la problématique :
 "Oui, ici, l'agriculture est bien
 facteur de développement local."


Alexandra. 



Article proposé par Mmes Auzeras et Baraillé, enseignantes.

4 commentaires:

  1. Belle idée de faire une étude sur ce beau pays de Salers

    RépondreSupprimer
  2. Y sont pas mignons les BTS ACSE et en plus c'est une belle expérience le développement local, esprit citoyen, démarche collective autant d'éléments qui vous seront utile dans une vie d'engagée !!!

    RépondreSupprimer
  3. L'agriculture est un facteur de développement local et pas qu'un peu.C'est pas seulement grâce au fait que le plus grand volcan de France offre une terre riche,juste et généreuse MAIS AUSSI PARCE QU'ON L'A DANS LE SANG!!!! Nous possèdons par nos ancètres un savoir faire du travail de la terre venu du fond des âges.

    RépondreSupprimer